JoomlaTemplates.me by WebHostArt

Modification du POS

01/12/2014

Une réunion publique s'impose !

Lors de la dernière campagne électorale l’équipe municipale élue s’était engagée à « favoriser la participation de tous à la vie de la commune » et à « conduire une large concertation avec la population sur les projets importants ».

Depuis une semaine un affichage a minima, bien que jaune fluo, « avertit » les habitants de Combaillaux de l’ouverture d’une enquête publique pour une première modification du Plan d’Occupation des Sols. Aucune autre communication n’a été effectuée par la Mairie (courriel, article de présentation dans l’Aïol …).

Cette modification concerne les lieux-dits «LETREMOU » et « LAFONT »  pour des surfaces viabilisées représentant pourtant près de 15 ha. Une lecture attentive des documents réglementairement mis à disposition des Combaillaulencs soulève un certain nombre d’interrogations qui justifiait l’organisation d’une réunion publique :

1. Le nombre de nouveaux habitants susceptibles d’être accueillis n’est pas précisé. Cette information est pourtant essentielle pour évaluer les incidences de cette augmentation de la population sur les infrastructures communales notamment les services municipaux, les conditions de circulation, l’assainissement, les écoles, les commerces, la santé voire de nouveaux besoins de transport (fréquence des dessertes par Hérault transport etc.).

2. La modification du POS ouvre la possibilité de construire des logements collectifs d’une hauteur de 12,50 m ce qui n’était pas possible jusqu’alors. Cette évolution peut altérer la qualité des paysages et le patrimoine architectural de la commune dont en particulier le site classé du vieux village.

3. De plus la surface minimale des parcelles se trouve considérablement réduite passant de 1000 m2 à moins de 500 m2 sans précision de limite inférieure.

4. L’incidence de l’imperméabilisation des surfaces sur l’écoulement des eaux et la stabilité des sols doit être prise en compte. Les événements climatiques récents doivent inciter les élus à la vigilance et la prévention.

5. Quant aux incidences écologiques, elles ne sont pas traitées dans le cadre de l'enquête. Seule la procédure d'élaboration du Plan Local d'Urbanisme (PLU) permettrait de discuter enfin sérieusement de cette question.

Pour toutes ces questions - et toutes celles que vous pourriez vous poser ! - nous avons regretté l’absence d’une réunion publique auprès du Commissaire enquêteur. Nous en avons fait la demande au Maire qui en a accepté le principe.  L’équipe élue se doit de présenter la façon dont ces projets d’urbanisation s’intègrent dans le futur PLU et le nouveau cœur de village et engager un débat avec l’ensemble de la population sur ces questions.

Il est nécessaire dès à présent et avant le 22 décembre que chacun d’entre nous participe à l’enquête publique. Il faut en effet exprimer notre opinion et nos interrogations à l’égard de cette modification du POS en consignant nos avis sur le registre déposé en Mairie. On a pu constater qu’une forte mobilisation au moment d’une enquête publique, comme lors du Lien, pouvait être efficace.

D’autres sujets retiennent d’ores et déjà l’attention de notre association

- Les conséquences du renouvellement de la concession de la carrière Lafarge Granulats,

- L’adaptation des activités et des habitats aux nouvelles contraintes climatiques,

- L’aménagement de la commune en pistes cyclables et voies piétonnes, l’organisation de systèmes de co-voiturage,

- La valorisation et la préservation des espaces naturels et patrimoniaux communaux, etc.